Situation Géographique
Sikasso est la 3ème région administrative du Mali.
Située dans l’extrême sud du Mali entre le 12º30′ latitude nord et le 8º45′ longitude ouest, la région de Sikasso couvre une superficie de 71790 km2 soit 5 ,8% du territoire national. Elle est limitée au nord par la région de Ségou, au nord- ouest par la région de Koulikoro, à l’Ouest par la république de Guinée, au sud par la république de Côte d’Ivoire et à l’Est par la république du Burkina Faso.
La région de Sikasso compte 07 cercles (Sikasso, Bougouni, Kadiolo, Konlondieba, Koutiala, Yanfolila et Yorosso), 03 communes urbaines (Sikasso, Bougouni, Koutiala), 144 communes rurales et 1831 villages.

A - Relief :
Il est constitué de collines, de montagnes au sud, et de vallées et de plaines au centre et au nord. Le massif du kénédougou culmine à 800 m.

B - Climat :
Le climat de la région s´étend en exclusivité dans la zone humide et subhumide. Il se subdivise en deux ensembles climatiques: la zone soudanienne humide et la zone guinéenne. C’est la région la plus humide du Mali et la plus arrosée (700 à 1500mm). La température moyenne annuelle est de 27°c. Cette moyenne est dépassée entre février et juin, n’est pas atteinte entre novembre et février.

C - Végétation :
La couverture végétale va de la savane arborée à la forêt galerie. Dans la région, le gibier est encore abondant (Hippotragues, éléphants, guibs harnachés, singes, phacochères etc…) .Ce qui explique en partie la forte implantation de la confrérie des chasseurs (Donzo) dans cette région.
La région compte 24 forêts classées, 2 réserves de faunes, et 2 zones d’intérêts cynégétiques ; ce qui favorise l’écotourisme.

D - Hydrographie :
La région de Sikasso constitue en faite une partie du bassin versant du haut Niger. C’est pourquoi elle concentre plusieurs cours d’eaux. Les plus importants sont :
- le Sankarani au Nord qui collecte les eaux et les déverse dans le Niger en amont de Bamako.
- le Bani au sud rejoint le Niger à Mopti après avoir collecté les eaux du Bafing Baoulé, de Bagoé, et Banifing.

Elle regorge de rivières permanentes et de cours d’eau temporaires pendant la saison pluvieuse à régime torrentiel. Parallèlement à ces cours d’eau, il existe des mares sacrées.

2 -

 

Population :
a - Ethnie :Sikasso est peuplée de 1.782.157 habitants (RGPH 1998) soit 25 habitants/km2.
La structure de la population se présente comme suit : 49,2% avait moins de 15 ans, 3,8% a plus de 60 ans source.
Si le taux d’accroissement naturel de 2,8% se maintient, la population doublera en 2024.
La population est composée essentiellement de: Senoufo, Miniankas, Peuls, Bobos, Bambara, Samoghos etc…
Cependant, en raison des conditions agricoles favorables, Sikasso reçoit aujourd’hui de nombreuses autres ethnies du pays (Dogon, Songhaï etc.)
Les langues parlées sont : le minianka, le Senoufo, et le bwa ou Bobo en plus du bambara qui est la langue usuelle.

b - Folklore :
Les populations de la région de Sikasso sont restées très attachées à leurs traditions, malgré la forte implantation